image.jpg

Repas africain
23 janvier 2016

01/12/2015

Notre repas africain du 23 janvier 2016...
Pour satisfaire la curiosité de ceux qui ont cliqué jusque là !

A l'apéritif : du Limbourghi et ses arachides
En entrée : du caviar de Kombissiri
En plat : du Tigadèguè na accompagné d'Attiéké
Au dessert : une soupe de Manganaba aux épices
Et pour digérer tout ceci, du café et des infusions

Alors ça veut dire quoi, tout ça ???

Le Limbourghi est une boisson sans alcool, à base de gingembre râpé et de menthe, macérés dans de l'eau additionnée de jus de fruit. Servi frais en Afrique de l'Oust, c'est un régal !
Cette boisson porte des noms divers selon les pays. Par exemple, au Cameroun, on l’appelle le jus de djindja, en Côte d’Ivoire et au Mali c’est gnamakoudji, et au Sénégal c’est ginger. C'est au Burkina Faso qu' elle s’appelle limbourghi.

Kombissire est la capitale burkinabè de la patate douce. Alors comme on fait du caviar d'aubergine, on fait également du caviar de patate douce…. Ecrasée avec de l'huile d'olive, relevée de graines de cardamome et de piment, décorée de sésame grillé et de feuilles de coriandre… c'est un régal pour les yeux et les papilles !

Tigadèguè na
Au Sénégal ont l’appelle Mafé, au Togo c’est l’Azindéssi, au Benin c’est l’Aziin nusunnu, au Mali c’est Tigadèguè na. C'est le nom qui m'a le plus attirée !
Cette "sauce arachide" est cuisinée dans beaucoup de pays de l’Afrique de l’Ouest, dont le Burkina Faso.
La recette varie selon les pays et les régions, la base étant bien sûr…. la pâte d'arachides !
Cette année, nous la visiterons côté Mali : peu de légumes, peu de tomates, afin de mieux faire ressortir le goût de l'arachide. Elle sera servie avec du poulet et accompagnée d'Attiéké.

L'Attiéké est un met à base de semoule de manioc.
Spécialité culinaire de Côte d'Ivoire, l'attiéké connaît tellement de succès qu'il est exporté sous la forme séchée pour les pays européens et sous forme de boule (son emballage habituel) dans les pays africains.
L'attiéké, est pourvu d'un goût très légèrement acide. Les palais les moins affinés ne sentent pas de différence avec le couscous de blé. Pourtant, sa couleur plus claire, sa texture plus élastique et plus collante, son caractère légèrement translucide le différencie bien. Son parfum est également typique. Il accompagne avec bonheur tous les plats en sauce.

Soupe de Manganaba aux épices
Quant au dessert, il vous réserve une surprise : cherchez bien, ce nom très africain est inventé de toutes pièces par la cuisinière : mangues, ananas, bananes constituent ce dessert dont la particularité est d'être accompagné d'une "soupe" constituée de 12 éléments dont pas moins de 8 épices différentes…. Là, je ne dévoile pas tout, il faut laisser des surprises gustatives !

Alors, n'hésitez pas à vous inscrire et…. Bon appétit !!

Sylvie le cuisto